Le projet s’appuie sur un réseau de huit sites expérimentaux, chaque système étant le plus représentatif possible des cultures de la région. Ainsi, le site d’Estrées-Mons (Somme) a mis en place une rotation de six ans : betterave, blé tendre, orge d’hiver, haricot vert, colza et triticale. L’objectif est d’analyser les performances de ces systèmes sous contraintes et d’en étudier les régulations biologiques.

6 ans d’expérimentation

Grâce au plan Ecophyto, le projet bénéficie d’un soutien financier jusqu’en 2017. D’autres financements et partenariats restent à trouver pour prolonger l’expérimentation et acquérir plus de références.

Adèle MagnardJournaliste-reporter d'images