Evoquant la baisse du revenu agricole, Guy Vasseur, président des chambres d'agriculture, déclare craindre des « cessations massives d'activité ».

Des études menées dans les départements montrent que l'on peut « avoir des situations avec 20, 25 ou 30 % d'agriculteurs qui sont en situation de dépôt de bilan. Ou l'on trouve des solutions dès cette année, ou alors on peut aboutir à des pans entiers sur le terrain qui s'écroulent ».

Guy Vasseur s'exprime également sur la loi de modernisation de l'agriculture et sur l'irrigation.

par Y.H. et M.G.