À l’ombre de leurs chênes, les blondes d’Aquitaines regardent les nuages passer. Anne Cécile Suzanne a repris cette exploitation située en plein cœur du parc national du Perche en 2014. Sur 200 ha, dont une centaine de cultures et autant de prairies, elle élève aujourd’hui un troupeau de 240 bovins.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

La consommation est peu dynamique

Malgré une réduction de l’offre en réformes laitières, aucune détente n’est observée sur le marché. Bien que les ventes de pièces à griller soient plus régulières, la consommation globale reste peu soutenue. Le redémarrage de la restauration et des fast-foods ne compense pas la fermeture des cantines. Du côté des vaches allaitantes, les prix tendent à se stabiliser.