« Les paysans ont plus de mal aujourd'hui à voir l'utilité des chambres d'agriculture. Nous avons besoin de revenir à cet outil au service de tous », affirme le porte-parole de la Confédération paysanne, Philippe Collin, alors que son syndicat se prépare à aborder les élections qui vont permettre de renouveler les élus au sein des chambres d'agriculture.

Le leader de la Confédération paysanne souhaite redonner la capacité aux chambres « d'être plus en réponse à la diversité des projets des paysans qui s'installent ». Elles doivent « reprendre (leurs) missions d'accompagnement technique et de conseil », ce qui a un prix, reconnaît Ph. Collin.

En militant pour le soutien aux contrôles des structures qui « ont réduit comme peau de chagrin », le syndicat, compte sur « un autre modèle social » qui puisse « lutter contre les inégalités » et rétablir « l'unité paysanne ».

Interview : Arielle Delest – Image et son : Marine Gramat

Lire également :