Eleveur à Peuton (Mayenne), Dominique Bordeau mise sur les bienfaits des arbres pour faire face aux variations climatiques. Depuis son installation en 1988, il a planté 8 km de haies sur 42 hectares, et a démarré il y a quatre ans l'agroforesterie intra-parcellaire. Ombre, fraîcheur, brise-vent, vie du sol... les avantages sont nombreux, sans compter la valorisation du bois en plaquettes et piquets.

A lire : le dossier « Instabilité climatique : comment s'adapter » de La France Agricole n°3602.

Adèle Magnard