Dans son allocution adressée à Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, lors de sa visite au Salon du végétal, jeudi 19 février 2015, Benoît Ganem, président de Val'hor s'est félicité de la signature du 4è accord interprofessionnel (son extension est attendue pour la rentrée). Il a rappelé les engagements de prospectives de la filière. Il a appelé au soutien de l'Etat pour des aides à la modernisation des serres, à l'appui technique et l'expérimentation pour Astredhor, à la connaissance économique des marchés et des entreprises.Benoît Ganem a ensuite détaillé les actions de Val'Hor (promotion-étude, innovation, segmentation du marché), dont les tous les efforts en faveur des diverses certifications en cours :. de qualité - avec le soutien d'Excellence végétale et de l'INAO pour le développement du Label rouge : déjà acquis pour les dahlias, il est en cours de travail pour le rosier, les "géraniums", les arbres fruitiers, le sapin de Noël) ;. d'éco-responsabilité environnementale - via Plante Bleue (151 entreprises certifiées, 200 engagées), - via un code de conduite pour la prévention des risques par les plantes exotiques envahissantes,- via le soutien aux conservatoires botaniques pour identifier le "végétal naturel local". Sans oublier le souhait d'une reconnaissance HVE (haute qualité environnementale). Pour celle-ci, les critères doivent encore être adaptés aux produits de l'horticulture ;. d'origine - avec le tout nouveau label Fleurs de France. 188 entreprises en fleurs coupées sont engagées via la Sica du marché aux fleurs d'Hyères et 55 en horticulture-pépinière. - Tous les acteurs de la commercialisation sont appelés à rendre visible l'offre française pour des consommateurs plus avertis afin de changer leurs comportements d'achat, et les acteurs du paysage à renforcer leur "patriotisme économique".

O.M. - F. A.

aucun