« L’installation à titre secondaire fait partie des options pour un porteur de projet qui souhaite s’établir progressivement et limiter ses risques. Pour autant, elle n’est pas définitive. Nous accueillons des personnes - souvent en reconversion professionnelle - qui acquièrent du foncier petit à petit et veulent tester et développer leur activité. Ils ne choisissent pas forcément d’entrer dans le parcours à l’installation aidée par simplification ou parce qu’ils ne rentrent pas dans les critères. Dès que leur revenu agricole atteindra plus de 50 % de leurs revenus professionnels totaux, ils basculeront­ vers une installation dite principale. »

Expert
« Une installation à titre secondaire peut basculer vers une installation à titre principal » Lison Demunck, chargée de mission à la création d’activités en milieu rural, Réseau des Civam normands

« L’installation à titre secondaire fait partie des options pour un porteur de projet qui souhaite s’établir progressivement et limiter ses risques. Pour autant, elle n’est pas définitive. Nous accueillons des personnes - souvent en reconversion professionnelle - qui acquièrent du foncier petit à petit et veulent tester et développer leur activité. Ils ne choisissent pas forcément d’entrer dans le parcours à l’installation aidée par simplification ou parce qu’ils ne rentrent pas dans les critères. Dès que leur revenu agricole atteindra plus de 50 % de leurs revenus professionnels totaux, ils basculeront­ vers une installation dite principale. »