L’accès en cabine se fait par de larges portes. Nous regrettons que les poignées soient trop petites. Une fois à bord, le volant est ajustable selon une grande amplitude. Le chauffeur prend place sur un siège à suspension pneumatique. Les coudes reposent chacun sur un accoudoir. Celui de droite accueille le joystick. L’accoudoir et le siège suivent ensemble les irrégularités du sol. Notons que l’accoudoir est réglable en hauteur. Les commandes sont principalement regroupées au tableau de bord, derrière le volant. L’information sur le régime moteur est à aiguille, tandis que la vitesse est digitale. La visibilité générale est bonne. On regrette toutefois des montants assez larges et un gros capot moteur à l’arrière. Le pare-brise est panoramique. Il n’y a pas d’ouverture de vitre sur le côté. Celle de l’arrière s’ouvre, mais la conduite devient bruyante. La cabine de la T recense de nombreux rangements, dont un sous le siège passager.