Notre M6 est le premier tracteur de la gamme Kubota à inaugurer le partenariat avec MX pour les chargeurs frontaux. Trois niveaux de sophistication sont disponibles et nous bénéficions de la solution haut de gamme, le LKH avec parallélogramme hydraulique et système de connexion rapide des flexibles de l’outil Mach 2.

Grâce à cette solution, nous connectons rapidement la benne multiservice et partons vider la fumière avant de curer la stabulation.

En cabine, les choses se corsent car le levier de pilotage du chargeur est massif et, surtout, il est placé trop loin du chauffeur. De plus, la main vient buter dans le terminal lorsqu’on descend le chargeur. Ce levier actionne un circuit hydraulique basse pression. La troisième fonction se commande en appuyant sur l’un des boutons placés sur le montant du levier et en actionnant le bennage/cavage.

Nous commençons par charger du fumier. Grâce à la puissance du moteur et au débit hydraulique, nous ne sommes pas pris en défaut, même avec un godet plein de fumier pâteux.

La visibilité sur l’outil en position basse n’est pas exceptionnelle et en hauteur, au moment de charger la benne, le capitonnage de la cabine nous gène.

La suspension du pont avant et celle de la cabine font bien leur travail et amortissent les effets du secouage de godet.

Nous passons au curage de la stabulation. La manipulation du chargeur n’est pas très confortable en raison de la position du levier mais on arrive à être précis, notamment le long des murs. Nous utilisons peu la fonction de débrayage au frein, qui sollicite fortement la jambe droite.

Les passages des rapports powershift sont assez brutaux, ce qui fait tomber du fumier dans la cour de la ferme lorsque le godet est plein. Il est, en revanche, appréciable de pouvoir programmer le nombre de rapports à passage automatique, ce qui évite à la boîte de changer trop souvent.

Il est toutefois bien regrettable que cet automatisme de boîte ne fonctionne pas en marche arrière car il faut repasser les rapports manuellement pour sortir de la stabulation.

Nous avions quelques doutes sur la capacité du M6 à effectuer ce travail en raison de son gabarit imposant. Les craintes sont rapidement levées grâce à la fonction Bi-Speed et à son rayon de braquage exceptionnellement court.

C’est même l’un des tracteurs que nous choisissons pour faire les finitions autour des poteaux et le long des tubulaires.