C’est l’ambition de Biofunctool, un outil développé par le Cirad et l’IRD (1). Il intègre une dizaine d’indicateurs qui, pour la plupart, ne font pas appel au laboratoire. Moins coûteux, il exige néanmoins un nombre de prélèvements plus important. Toujours en phase pilote, il est testé depuis 2020 par Terres Inovia et ses partenaires dans le sud-ouest de la France. Ses limites opérationnelles (temps passé et besoin du laboratoire pour quelques analyses) sont à l’étude.

(1) Centre de coopération internationale en recherche agronomique et Institut de recherche pour le développement.