Né de la collaboration entre l’université de Cambridge, d’East Anglia et de Lincoln, le doctorat en robotique agricole accueillera 50 étudiants. Des doctorants dont le projet de recherche est financé grâce aux partenariats avec les plus grandes entreprises du secteur agricole dont les plus notables sont John Deere, Syngenta, G’s Growers et Beeswax Dyson.

Les projets ont pour but de répondre aux problématiques de mobilité des robots en conditions difficiles, durant la récolte, de manipulation de produits fragiles et de sécurité. Des financements proviendront aussi du gouvernement qui souhaite attirer les meilleurs chercheurs et acquérir les technologies les plus avancées pour que son secteur agricole reste compétitif.

L. Coassin