« Il s’agit de trouver des outils numériques pour mieux s’organiser et mieux communiquer sur notre métier passionnant », explique Olivier Maurin, vice-président du Coram, à l’initiative de ce projet conduit en partenariat avec la FAO, le réseau européen des bergers et avec un financement du ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Mieux s’organiser et communiquer

L’agriculture et l’élevage sont la cible de nombreuses critiques. L’enjeu est de développer des outils permettant aux bergers et bergères de s’organiser et de communiquer. La compétition s’articulera autour de quatre thématiques :

  • Alimentation ;
  • Social et culturel ;
  • Biodiversité ;
  • Politique et réglementation.

Ceux qui réfléchiront autour de l’alimentation par exemple s’attacheront à faire le lien entre la demande croissante de produits sains issus de l’élevage de plein air et la capacité des élevages pastoraux à répondre à ces besoins et à le faire savoir. 75 programmeurs et bergers sont annoncés et se répartiront en 13 équipes.

Pour les candidats intéressés, les inscriptions sont possibles jusqu’au 2 février 2020 en suivant sur le site internet du hackhaton, ou sur son compte Instagram, ou encore sur sa page Facebook.

Marie-France Malterre