Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

« Mon semoir est adapté pour mes terres argileuses »

réservé aux abonnés

 - -->
Achat. Le John Deere 750A modifié par la société Airelles-Agro remplace un Easydrill Sulky. © Photos : P. Peeters

Christian Rotsaert a investi dans un semoir John Deere 750A, dont les éléments semeurs ont reçu des modifications par la société Airelles-Agro.

«Le 750A est un bon semoir de semis direct, et il ne demande qu’à être amélioré », explique Christian Rotsaert. Installé dans la Marne, au Vézier, il a fait l’acquisition d’un semoir John Deere 750A de 3 m de large. Cependant, celui-ci a été modifié par la société Airelles-Agro. Converti à la technique du semis direct depuis huit ans, il a fait ce choix pour réussir l’implantation de ses cultures. En effet, située en Brie champenoise, l’exploitation comprend des parcelles qui dépassent les 40 % d’argile. De plus, certaines d’entre elles présentent de nombreuses pierres. « Depuis que j’ai arrêté de travailler le sol, je n’ai plus de problème car les pierres ne remontent plus », se félicite Christian. Comprenant du blé, du soja et du maïs, ses 95 ha sont exploités entièrement en semis direct. Les modifications apportées sur son semoir offrent un sillon aéré, mais bien refermé. « En semis direct, on ne sème pas profond, et il est important que le sillon soit refermé », précise l’exploitant. Les murailles de part et d’autre du disque semeur ne sont pas trop tassées et laissent les racines se développer.

Un élément adapté

Parmi les améliorations apportées, la roue en caoutchouc, qui assure la profondeur de semis, a été remplacée. Cette version, appelée « RID », possède une bande en caoutchouc étudiée pour ne pas tasser le bord du sillon. La roue de rappui a également été changée. Ce modèle, baptisé V8 NeedHam, plaque la graine dans le sol. Elle est plus étroite que le modèle original. Enfin, la roue inclinée qui referme le sillon est désormais en forme d’étoile et en métal.

Pierre Peeters
Des modifications aussi pour le maïs

Sur l’exploitation de Christian Rotsaert, le maïs est également semé en direct. Le semoir monograine utilisé est un John Deere Max Emerge de 6 rangs (en commun avec d’autres exploitants). Il a reçu également quelques modifications. Ce dernier a été équipé de chasse-débris à l’avant. Derrière l’élément semeur, deux roues étoiles ainsi qu’une chaîne permettent de refermer au mieux le sillon. Les roues de jauges, placées de part et d’autre de l’élément semeur, possèdent la même forme que celles montées sur le semoir à céréales, afin que le bord du sillon ne soit pas tassé.

Technique. Christian s’est converti au semis direct depuis huit ans. Toutes les cultures (sauf le maïs) et tous les couverts sont semés avec le John Deere.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Cet article est paru dans La France Agricole

Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !