«J’interviens au bon moment et dans de bonnes conditions », explique Wilfrid Lecarpentier. À la tête de l’ETA éponyme située dans le Calvados à Longues-sur-Mer, il a adapté un train de chenilles à l’arrière de son automoteur de pulvérisation. Entrer dans les parcelles au bon moment est un enjeu important pour la réussite d’une intervention phytosanitaire, mais il ne faut pas qu’il se...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !