Le concours FoodBytes ! de Londres décerne ses trois prix

Elles étaient 20 start-ups au départ, il ne devait en rester que trois. Le concours FoodBytes ! organisé par Rabobank à Londres ce jeudi 13 septembre a vu la victoire, à l’issue de deux formats de pitchs, Rootwave, Biokind et Mimica. Ces start-ups proposent respectivement des solutions de désherbage alternatif, de nutrition animale et de packaging.

Pour ces jeunes pousses déjà bien aguerries à l’exercice, le but de cet événement à portée internationale est avant tout de mieux se faire connaître et de convaincre. « Nous cherchons ici des partenaires éventuels pour l’exportation », confie par exemple Frédéric Ventre, l’un des deux Français à concourir et fondateur de Yooji, start-up girondine spécialisée dans la nourriture bio surgelée pour bébés. « Les investisseurs sont aussi bien sûr des personnes à rencontrer ici », précise-t-il encore. Le fondateur de TrapView, Matej Stefancic, va même plus loin : « Nous cherchons des investisseurs pour différentes filières et différents pays, car on ne veut pas juste être présent ou leader technologique. » Tout est affaire de contacts et cet événement, qui rassemblait environ 200 participants de l’écosystème start-ups agricoles dans une ancienne chapelle, le One Marylebone, est propice aux rencontres et à la communion. Mais un accompagnement spécifique est aussi prévu pour les gagnants des trois prix.

Avant les pitchs, business angels, investisseurs, distributeurs, fonds de capital risque, gérants de villages ou d’accélérateurs se croisent autour des stands des 20 finalistes. « C’est le meilleur événement en la matière, le plus professionnel », admet Kévin Camphuis, fondateur de l’accélérateur ShakeUpFactory basé à la Station F, à Paris. Si presque aucun accord n’est signé durant l’événement, l’objectif est surtout de marquer les esprits. Le business est ici très psychologique. D’où l’intérêt de gagner un concours de pitch. Si les 20 start-ups ont chacune reçu de chaleureux applaudissements à la fin de leurs présentations respectives, les trois vainqueurs ont été largement acclamés en recevant leur prix. Un cocktail et une photo des gagnants closent la journée. Et la messe est dite.

Concours de pitchs lors de l’édition FoodBytes ! qui s’est tenue au One Marylebone, à Londres, le 13 septembre 2018. © Vincent Gobert/GFA

Les trois grands prix

Chaque récompense comprend des conseils d’experts des sponsors de FoodBytes !, ADM et Dairy Crest, et des conseils juridiques du cabinet Watson Farley & Williams. Les gagnants auront également l’occasion de présenter leur candidature au prestigieux European Client Event de Rabobank en mai 2019, en Irlande. Les jugements sont basés sur l’innovation en matière de produits, sur l’attrait du marché, sur l’expérience de l’équipe et sur le développement durable.

Prix du jury parmi les 10 start-ups qui ont pitché 3,5 minutes : Rootwave. La solution consiste en un désherbage électrique ciblé.

Prix du public (Facebook live et One Marylebone) dans cette même catégorie : Mimica. En créant des indicateurs de fraîcheur accessibles et abordables pour tous les types de produits périssables, des aliments aux produits pharmaceutiques, Mimica vise à devenir la marque de fraîcheur reconnue mondialement pour l’industrie et les consommateurs.

Grand Prix parmi les 10 start-ups qui ont pitché 1,5 minute : Biokind. Producteur de protéines durables alimentaires pour l’aquaculture, l’élevage et les animaux de compagnie.

© Vincent Gobert/GFA

Les 20 start-ups finalistes :

Pitch de 3,5 minutes : Connnectera, Trapview, ViroVet, Rootwave, Mimica, Easilys, SwissDeCode, TIPA, Yooji, Creative Nature.

Pitch de 1,5 minute : BeeHero, Earth Rover, EggXYt, InnovoPro, Provenance, OddBox, SafetyNet Technologies, Biokind, Garcon Wines, Sea Chips.

Envoyé spécial à Londres, Vincent Gobert