Armés de tracteurs de 270 ch, les déchaumeurs à dents ont fourni un travail de qualité malgré des conditions très sèches et un sol compacté. Nous avons déchaumé 35 ha de blé (avec pailles exportées) sur une exploitation de la Champagne berrichonne à l’été 2016. Grégoire-Besson nous a confié deux modèles de déchaumeur Crossland.

Au premier regard, les deux outils semblent bien différents. Le premier est une version portée de 5,30 m avec 3 rangées de dents, et le second est un modèle traîné de 5 m 75 équipé de 4 rangées de dents. Il est attelé sur la barre oscillant du tracteur. Ils sont tous les deux munis d’un double rouleau barre de 400 et 300 mm de diamètre et de disques niveleurs. Le nombre de dents par mètre est identique. Les conditions sèches de cet été, combinées au passage des bennes et des plateaux de paille dans la parcelle ont laissé un sol argileux plutôt dur.

Pour emmener nos déchaumeurs, nous avons deux tracteurs Case IH, un Magnum 250 et un Optum 270. Nous commençons par un déchaumage dans le sens du semis pour nous familiariser avec nos ensembles. Après quelques passages, nous décidons de travailler en travers pour un meilleur effet de déchaussement.

D’autre part, nous augmentons petit à petit la profondeur de travail pour arriver à plus de 15 cm. Dans les fourrières, le modèle traîné (le plus large) occupe largement nos 270 ch.

Pour les deux appareils, la dent est identique. Appelée Eurochisel, elle permet de travailler jusqu’à 25 cm de profondeur. La sécurité est assurée par un ressort hélicoïdal. L’effort de déclenchement à la pointe est de 450 kg. Nos modèles sont munis d’un soc étroit boulonné et réversible. C’est l’idéal pour travailler en profondeur.

Une dent polyvalente

Fidèles à la réputation du constructeur, les outils sont largement dimensionnés, et plutôt bien finis. Le modèle traîné repose sur 6 roues. Quatre ont également la fonction de roues de transport. Ces dernières sont montées deux par deux en décalé pour pouvoir suivre les reliefs du sol. Deux autres roues sont placées sur les extensions repliables (une de chaque côté). La longueur de l’outil limite le bourrage en présence de résidus. Il offre également une rangée de plus pour la répartition des dents. Le modèle porté est compact mais plutôt lourd. Pour l’Optum, la masse était plus que nécessaire.

Pour les fourrières, la manœuvrabilité est logiquement à l’avantage du modèle porté. Notons que le Crossland traîné possède un timon assez long, qui offre la possibilité de tourner court lors des manœuvres.

Deux méthodes de réglages

Le réglage de la profondeur de travail s’effectue différemment sur les deux modèles. Sur le traîné, il est assuré par la modification de la géométrie du timon d’attelage et la position des roues. L’ajustement nécessite une grosse clé. Les rouleaux sont présents uniquement pour casser les mottes. Pour le modèle porté, ils assurent le terrage, en adéquation avec le troisième point du tracteur. Pour les deux modèles, le rouleau s’ajuste de la même manière. Le réglage est mécanique avec un système de tirant avec un cliquet réversible quelque peu fastidieux. Il est également possible d’ajuster la hauteur des disques de nivellements. Cela se fait également avec un pas de vis et une manivelle.

Dans l’ensemble, le travail réalisé est satisfaisant et régulier. Avec beaucoup de résidus, l’avantage pourrait être au modèle traîné qui compte le même nombre de dents au mètre mais réparti sur une rangée de plus.

Pierre Peeters
Fiche technique
    Modèle porté

    Largeur de travail : 5,30 m

    Modèle traîné

    Largeur de travail : 5,75 m

    Pour les deuxmodèles

    Écartement entre les dents : 230 mm

    Dégagement sous bâti : 700 mm

    Diamètre des rouleaux : 400 et 300 mm

Duel.À gauche, 23 dents et 5,30 m de large, à droite, 25 dents et 5,75 m de large, c’est l’affiche entre deux modèles de déchaumeurs Crossland. © Photos : P. Peeters et H. Etignard
Porté. Il comprend 3 rangées de dents. Il est compact mais lourd pour l’équilibre du tracteur. La profondeur s’ajuste avec le rouleau et le relevage du tracteur.