La présence de nids au sein des parcelles pose un double problème lors du passage de la faucheuse au printemps. Les nids sont détruits, ce qui pénalise la reproduction de la faune sauvage et le chantier est contraint à l’arrêt, le temps de nettoyer le lamier et retirer les débris de l’andain. Pour pallier ce problème, des chercheurs de l’Université d’Helsinki (Finlande) ont mené des travaux sur des solutions de détection des nids avant le début du chantier de fenaison.

Une caméra thermique

Le principe développé par les chercheurs est de survoler la parcelle avec un drone équipé d’une caméra thermique. Les images ainsi récoltées servent à alimenter une intelligence artificielle avec un algorithme capable de repérer les nids. Les informations sont ensuite transmises à l’agriculteur.

Les chercheurs envisagent aussi d’intégrer ces localisations dans les logiciels d’agriculture de précision et notamment de guidage, afin de relever la faucheuse automatiquement lors du passage au niveau du nid. Une étape qui demande encore du développement et surtout une adoption plus massive de l’autoguidage pour la fenaison.

Corinne Le Gall