Toujours plus perfectionnés, les drones se heurtent cependant à un problème récurrent : les dispositifs d’évitement des obstacles, basés sur la transmission et la réflexion d’ondes électromagnétiques, sont très gourmands en énergie. L’approche alternative qui consiste à utiliser l’analyse d’image consomme également une grande partie de la batterie et nécessite en plus...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !