Le constructeur français Downs propose une gamme de tapis, déterreurs et différents outils pour la manutention des tubercules, ou encore des oignons. Lors du Sima, il présentait un concept de transchargeur, le Geo DTX 18. L’idée est d’avoir un outil capable de déterrer à poste fixe, mais également de devenir un transbordeur, tout en conservant sa fonction de déterrage. Le but est de pouvoir, dans les deux cas, déterrer au maximum les tubercules dans la parcelle, pour des raisons économiques (logistique de la terre) et agronomiques (maladies pouvant être transmises).

Le transchargeur repose sur deux essieux. Il se compose d’une caisse de 18 m3. Elle possède un fond incliné qui conduit le produit vers un tapis roulant central. Les tubercules sont conduits vers les organes de nettoyage. Le Geo DTX est équipé d’un tapis à tétines, suivi d’un module avec des rouleaux de nettoyage. Celui-ci peut être équipé de spires, d’étoiles et des différents types de rouleaux présents dans le catalogue du constructeur. L’écartement entre les rouleaux est modifiable, et un tapis situé dessous évacue la terre sur le côté. Enfin, un élévateur à col-de-cygne transporte le produit jusque dans la remorque ou la semi-remorque. Le tout nécessite un tracteur en permanence (il n’y a pas de moteur auxiliaire).

Un grand écran tactile permet de contrôler et d’ajuster en permanence les réglages.

© p.peeters

Lorsque le transchargeur est utilisé à poste fixe, la partie arrière de la caisse s’abaisse jusqu’à toucher le sol. Pour cela, les deux essieux s’avancent. L’arrière est constitué de deux portes sur charnière. Une fois qu’elles sont ouvertes, la caisse prend l’apparence et la fonction d’une trémie de réception classique. Elle est équipée de plaques vibrantes à l’avant pour faciliter l’évacuation des tubercules vers le tapis roulant. Pour reprendre sa fonction de transport et de transbordeur, l’essieu se recule et l’on referme les portes arrières. L’automoteur de récolte peut ainsi vider dans la caisse comme dans une benne agricole classique. L’opérateur se rend ensuite au bout du champ, pour transvaser son contenu dans une remorque.

© Photo : Downs