Dévoilée en 2010 et commercialisée à partir de 2012, la Spirit 6200 dispose de la même trémie de 5,8 t que l’automotrice Puma. C’est une version plus simple et plus compacte que la grande Spirit 9200.

Conception

L’AVR est une machine simple, conçue pour les planteurs qui gèrent seuls leur récolte. Bien pensée, notamment pour la maintenance, elle paraît moins complexe que certaines de ses concurrentes. Elle offre aussi moins de réglages mais cela ne pénalise pas sa performance.

Poids

Vide, la Spirit pèse 9,8 t, tandis qu’elle affiche 15,15 t sur la balance une fois la trémie pleine. Cela porte la capacité de trémie à 5,35 t, ce qui est bien inférieur à la concurrence. Le point fort de l’AVR est son faible poids. L’arracheuse du test était chaussée de Michelin en 800/45 R 30,5, une solution privilégiée par le concessionnaire. La Spirit 6200 peut recevoir des 700/50 R 26,5 ou des Vredestein 710/50 30,5. Nous avons été interpellés par la grande différence de charge sur les roues avec la trémie pleine. Lorsqu’elle est vide, la charge est quasiment équivalente entre la gauche (3 650 kg) et la droite (3 900 kg). En revanche, à trémie pleine, la roue droite (7 350 kg) porte l’essentiel de la charge alors que la roue gauche (3 250 kg) est délestée. L’empreinte au sol est de 6 308 cm2, ce qui donne une pression de 1,17 kg/cm2. Cette valeur est plus élevée que pour la Grimme, pourtant plus lourde et qui dispose d’une capacité de trémie plus importante.

Qualité d’arrachage

L’AVR réalise un travail dans la moyenne du test. Sur la qualité des pommes de terre, elle réalise un score de 93/100, comme la Ropa.

En termes de tare totale, la Spirit est la moins performante de l’essai puisqu’elle atteint 4 %. Les peignes rotatifs, qui retirent les fanes, la terre et les petites mottes au niveau du tapis à tétines en ligne contribuent à amener un flux très uniforme de tubercules sur la table de visite. Néanmoins, il semble que cette manière de nettoyer augmente les dommages sur la couche superficielle de la peau, des blessures minimes qui ne pénalisent pas la qualité. Ainsi, sur la totalité de la récolte, la Spirit est la plus délicate avec les tubercules.

Traitement des tubercules

La pomme de terre électronique a enregistré une moyenne de 11,6 chocs sur toute la longueur du parcours, avec une force d’impact moyenne de 40 g. Cette performance place l’AVR à égalité avec la Grimme, devant la Dewulf mais derrière la Ropa. À aucun moment, la pomme de terre n’est soumise à un choc violent. L’impact maximal enregistré est de 68,4 g.

Puissance requise

L’AVR est une machine légère et cela se remarque au niveau de la puissance de traction nécessaire avec le bâti arracheur relevé, qui n’est que de 10 ch. Il atteint 31 ch en configuration de travail. La puissance requise à la prise de force a été mesurée autour de 23 ch.

Coups. Plusieurs petits tubercules ont été abîmés par le peigne rotatif fixe et le rouleau racleur. Ces dommages sont néanmoins superficiels et ne compromettent pas la qualité de la récolte. © Henk Riswick
Composite. La Spirit 6200 est équipée de diabolos en plastique, moins sensibles aux bourrages et aux cailloux. © Henk Riswick
Efficace. La conception en sortie de table de visite offre un nettoyage plus efficace mais augmente le temps de déchargement. © Henk Riswick
Economique. Les roulements se remplacent facilement. Ces pièces sont disponibles chez n’importe quel concessionnaire et leur montage ne nécessite que deux boulons. © Henk Riswick
©
Le récap
Les points positifs
  • Qualité d’arrachage

  • Faible poids

  • Roulements accessibles

Les points négatifs
  • Qualité de peinture perfectible

  • Répartition du poids trémie pleine

  • Trémie assez petite