« Tester un accouplement avant l’insémination artificielle n’aura jamais été aussi simple ! » annonce Prim’holstein France (PHF) dans un communiqué paru le 4 février 2020. L’application mobile Illicow, dont la sortie sur android et iOS est prévue ce mois-ci, propose aux éleveurs « soucieux de la qualité de leur cheptel » de prédire la valeur génétique du veau issu d’un couple femelle-taureau donné, avec une attention particulière accordée aux cas de consanguinité.

L’application, accessible hors ligne, embarque les données du cheptel et des 4 000 taureaux prim’holsteins du catalogue. Gratuite pour les adhérents de l’association PHF bénéficiant déjà du planning d’accouplement interactif, elle est proposée au prix de 161 € par an (hors taxe) pour les autres.

Trouver la meilleure combinaison

Une vache. Un taureau. Un pronostic. Une fois le couple sélectionné, une fiche produit est automatiquement générée par l’application (voir ci-dessous). Cette synthèse reprend le pedigree, l’index de synthèse unique (Isu), les index de détail comparés à ceux de la mère, la consanguinité jusqu’à dix générations ainsi que la facilité à naître du veau.

Les accouplements testés peuvent être sauvegardés et comparés à de nouvelles combinaisons.

Capture d’écran issue de l’application mobile Illicow. © PHF

Traque à la consanguinité

Autre fonctionnalité proposée, le test d’apparenté. Ce dernier estime le degré de parenté d’un taureau avec tout ou partie des femelles du troupeau. Est alors affiché « le nombre de produits issus de vos femelles, dont la consanguinité est comprise entre trois paliers : inférieure à 5 %, comprise entre 5 et 7 %, supérieure à 7 % », précise l’association dans son bulletin mensuel. Le détail par femelle et les fiches produits sont également accessibles.

Illicow se positionne aussi comme un allié quotidien du suivi de troupeau via la consultation indépendante des femelles et de leurs caractéristiques (identification, ascendance sur deux générations, index, pointage).

A. Courty