Les tarifs des veaux laitiers progressent doucement, notamment en raison d’un tri moins sévère. Les veaux prim’holsteins et normands de 50-55 kg se négocient de 120 à 130 €. La gamme des 45-50 kg se vend régulièrement entre 90 et 110 € et les 40-45 kg entre 60 et 90 €.

La tendance est stable dans le Sud-Est avec une offre en montbéliards qui couvre difficilement les besoins que ce soit pour l’exportation ou pour la mise en atelier d’engraissement. Les sujets standards d’engraissement se vendent de 140 à 200 € pour les sujets de 45-50 kg. Ceux de 50-60 kg s’échangent entre 220 et 280 €, voire 300 € pour les bons sujets lourds pour l’exportation. Ces tarifs sont également ceux qui sont pratiqués pour les mâles taupes, les tarifs des femelles étant 50 € inférieurs.

Le commerce est également très fluide dans les veaux de croisement avec des standards soutenus par le prix des laitiers ou des mixtes. Les veaux jaunes ou blanc bleu de bonne conformation (U) se vendent également sans difficulté dans une gamme de prix comprise entre 350 et 400 € pour les mâles (300 à 350 € pour les femelles). La marchandise standard R de conformation se négocie entre 250 et 300 €.

L’offre saisonnière demeure en revanche suffisante pour les limousins. Les mâles U de plus de 65 kg se négocient entre 450 et 500 € et les R de plus de 60 kg de 350 à 400 €.

Votre analyse du marché - Veaux

Semaine perturbée

Entre le férié du 15 août et les congés d’été, les apports de la semaine s’avèrent limités. De nombreux marchés sont restés fermés. Les intégrateurs font un tri un peu plus marqué dans les lots de veaux, mais les fourchettes de prix restent inchangées par rapport à la semaine dernière.