Sur les marchés français, les gros intégrateurs cherchent à couvrir leurs besoins tout en limitant la progression des prix. Cette dernière se fait souvent par un tri moins sévère dans les lots alors que les cotations sont stables.

Les prix des prim’holsteins et normands convenables de 45-50 kg sont compris entre 80 et 120 €. Ils montent jusqu’à 120, voire 145 € dans les sujets de 50-55 kg. Les meilleurs sujets pour l’exportation atteignent 150 à 160 €. Ces tarifs sont 10 à 15 € au-dessus de l’an passé. Cette tendance au maintien devrait durer jusqu’à la mi-juillet.

Sur le marché du montbéliard dans le Sud-Est, les prix tendent également à se stabiliser. Les veaux de 45-50 kg sont valorisés de 140 à 200 €, pour monter de 220 à 270 € dans les 50-60 kg et jusqu’à 280 à 300 € pour les veaux bien conformés pour l’exportation.

Le commerce est assez fluide dans le domaine des veaux croisés. Les fourchettes de prix qui restent toutefois très larges en fonction de la nature du croisement. Les mâles taupes ou gris R se négocient entre 170 et 250 €, voire 280 € pour les meilleurs. Les femelles s’échangent entre 120 et 200 €.

Les croisés blanc bleu de holsteins R se situent entre 200 et 300 €. Les bons croisés blanc bleu mixtes (normands ou montbéliards) ainsi que les jaunes convenables se vendent entre 250 et 350 € dans les R, de 360 à 430 € pour les U et de 440 à 480 € dans les E. Les prix des femelles se situent 50 € en dessous de ces tarifs.