Les éleveurs et les négociants s’inquiètent du commerce pour la fin de l’été, avec des volumes de veaux qui seront en complet décalage avec les besoins du marché, y compris à l’exportation sur l’Espagne. Trouver d’autres débouchés sera compliqué. Les responsables n’ont pas de solution à ce jour.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
35%

Vous avez parcouru 35% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !