Cette semaine sur les marchés, les tarifs ont peu évolué mais les intégrateurs ont en revanche tous resserré le tri dans les lots. Les prix des veaux prim’holsteins et normands ordinaires de 40-45 kg se tassent légèrement entre 40 et 60 €.

Les tarifs des sujets de 45-50 kg plafonnent entre 80 et 120 €. Les veaux lourds de 50-55 kg se valorisent autour de 130 € et les meilleurs préparés pour l’export atteignent jusqu’à 140 €. Parmi les veaux plus légers et fragiles, le tri se montre plus sévère.

En race montbéliarde, la baisse est plus sensible parmi les veaux de 45-50 kg. Ces derniers se négocient entre 130 et 190 €. Ceux pesant 50-60 kg se commercialisent de 200 à 250 €, tandis que les sujets bien conformés pour l’exportation partent entre 250 et 270 €.

Du côté des croisés laitiers ou allaitants de milieu de gamme, les tarifs de la semaine sont reconduits. Mais c’est sur cette catégorie de veaux que la pression sera la plus marquée. Les veaux taupes ordinaires se vendent entre 120 et 190 € alors les bons sujets taupes, gris ou blanc bleu communs se négocient entre 190 et 270 €. Les veaux blanc bleu ou jaunes de conformation U s’établissent entre 270 et 350 €, voire 370 à 450 € dans les supérieurs.

Dans les limousins, le commerce est facilité par le recul de l’offre. Les très bons sujets se négocient entre 500 et 560 €. Les bons mâles U se vendent entre 400 et 480 €. Les femelles supérieures se valorisent de 400 à 450 € tandis que celles de conformation U se négocient entre 300 et 380 € en fonction de leur poids.