Le cours du porc français continue sa progression ininterrompue depuis le 8 mars dernier. Ce jeudi 15 avril 2021, au cadran de Plérin, il affiche 1,429 €/kg, en hausse de 2,9 centimes par rapport à la précédente cotation. Désormais, l’offre en élevage « se tend clairement », permettant aux groupements vendeurs « d’opposer une certaine résistance au cours de la vente générant ainsi 2 355 invendus », indique le MPB.

Dans la zone Uniporc Ouest, l’activité d’abattage s’établit à 384 000 porcs, « traduisant également cette baisse de l’offre ». Les poids moyens devraient perdre 100 g et afficher environ 95,7 kg.

Sur le marché des coches, 59 animaux ont été vendus, pour une moyenne départ élevage de 0,966 €/kg (+1,1 centime), et une moyenne transportées de 0,954 €/kg (+0,5 centime).

Ailleurs en Europe, la stabilité des cours continue de prévaloir dans les pays nordiques, « alors que les jours fériés de Pâques ont laissé suffisamment de reports pour une demande assez calme », précise le MPB. En Espagne, les récents jours fériés ont permis « un rééquilibrage de l’offre et de demande ».

Aux États-Unis, les cotations enregistrées depuis le début du mois d’avril « sont proches des records avec une offre en fort repli et une demande qui s’affermit ».