Le cours du porc français connaît une nouvelle progression, quoique légère, ce jeudi 25 novembre au cadran de Plérin. « Toutes les orientations de prix ont été exprimées par les abattoirs », rapporte le MPB. Par conséquent, l’amplitude des enchères est « particulièrement forte à 6,8 centimes tandis que 3 700 porcs n’ont reçu aucune enchère. »

Dans la zone Uniporc Ouest, environ 384 000 porcs devraient être abattus cette semaine, soit un niveau d’abattage proche de la semaine passée. Les poids devraient se maintenir aux alentours de 96,4 kg.

Sur le marché des coches, 236 animaux ont été vendus, pour une moyenne de 0,700 €/kg (cours inchangé) et une fourchette allant de 0,698 €, à 0,701 €/kg.

Ailleurs en Europe, la stabilité des cours se confirme. L’Allemagne a « reconduit son prix officiel dans un contexte de légère détente puisque les offres baissent légèrement et que la demande est meilleure ». La crise du Covid-19 pourrait toutefois « fragiliser cet équilibre précaire ». Plus au sud, les marchés se maintiennent également, « avec une meilleure activité animée par le secteur de la transformation ».