Retour à la case départ. Les six millièmes d’euros perdus lors de la séance du 31 janvier ont été « récupérés » ce lundi 4 février. Cela s’explique par « le mécanisme du marché dont les enchères du lundi évoluent dans une fourchette plus restreinte que celle du marché du jeudi, explique le MPB. Puis, les différentes positions tarifaires...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
59%

Vous avez parcouru 59% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !