L’ascension du cours du porc français se poursuit au cadran de Plérin, pour la première séance de vente de mai. « 1 167 porcs ont été refusés à la vente mais cela n’a pas suffi à infléchir la volonté des acheteurs de maintenir une certaine stabilité du cours », rapporte le MPB.

Dans la zone Uniporc Ouest, l’activité d’abattage s’est établie à 369 453 porcs la semaine passée, « en baisse de 4 655 têtes ». Les poids moyens s’érodent sensiblement de 107 g, à 95,53 kg. Ils se placent « sous les références de 2020 et 2019 pour les semaines équivalentes ».

Ailleurs en Europe, les évolutions de prix divergent. Les cotations danoise et néerlandaise se sont appréciées respectivement de 4 et 1 centimes, tandis que l’Allemagne, l’Espagne, la Belgique et l’Autriche ont reconduit leur prix. « L’Italie a baissé de 1 centime », note le MPB.