La stabilité du cours du porc continue de prévaloir. Ce jeudi 10 juin, il est reconduit à 1,547 €/kg. Tout comme la séance de lundi dernier, l’amplitude de prix est réduite (0,3 centime). Pour le MPB, cela « traduit l’adhésion de tous les outils autour du prix moyen ». Près de 2 400 porcs ont été refusés à la vente pour enchères insuffisantes. « L’élargissement de la restauration hors foyer et des températures estivales ne permettent donc pas une revalorisation du cours du porc tant attendue en production », avance le cadran de Plérin.

Dans la zone Uniporc Ouest, l’activité d’abattage devrait être soutenue cette semaine pour atteindre environ 385 000 porcs. Cela devrait conduire à une « baisse assez significative » des poids moyens, de l’ordre de 500 g, pour atteindre 95,6 kg.

Sur le marché des coches, 82 animaux ont été vendus, pour une moyenne départ élevage de 0,980 €/kg (+1,4 centime) et une moyenne transportées de 0,977 €/kg (+1 centime)

Ailleurs en Europe, les cours devraient également rester stables. « Si le niveau des offres est faible, le marché de la viande semble confronté à un afflux de viande en Europe à la suite du retrait des achats chinois, qui contraint bon nombre d’exportateurs européens à se tourner vers le marché intracommunautaire ».