« Hier, l’huile de palme a pas mal baissé, avec les chiffres d’un rapport du MPOB (producteurs malaisiens), qui ont montré une production et des stocks en hausse pour le mois de mars », a commenté Paul Desert-Cazenave, responsable de l’analyse des marchés chez Logaviv.

En toile de fond, le contexte est plutôt haussier pour le colza, compte tenu des craintes liées au gel, sur fond de semis en forte baisse, comme l’ont confirmé les derniers chiffres du ministère de l’Agriculture.

Surfaces au plus bas niveau depuis 1997 en France

« La sole de colza diminue de 11,1 % sur un an et de 27 % par rapport à la moyenne de 2016-2020. Elle atteint 990 000 hectares, plus bas niveau depuis 1997 », a indiqué mardi Agreste, le service de la statistique du ministère.

Difficile de connaître l’impact réel du gel

Concernant le gel et ses conséquences sur les cultures en cours, il est à ce stade « extrêmement difficile de savoir ce que sera l’impact réel », a estimé mardi Arnaud Rousseau, président du Groupe Avril, en marge de la présentation des résultats de 2020.

« On peut anticiper une perte de production, il est un peu tôt pour le dire de manière certaine, le colza a parfois des capacités de récupération », a-t-il ajouté.

Vers 17h00 sur Euronext, la tonne de colza progressait de 2,50 euros sur l’échéance de mai, à 505 euros, et de 6,25 euros sur l’échéance d’août, à 460 euros.

Avec l’AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza tutoie les 620 euros la tonne

Les prix du colza terminaient la semaine sur un nouveau record, vendredi 24 septembre 2021, sur le marché européen, passant même brièvement la barre des 620 euros la tonne dans un marché où l’offre peine à suivre la demande.