Les cours de l’or noir étaient en hausse, après la publication d’un rapport de l’Agence internationale de l’énergie soulignant la forte demande en juin. Une large part des huiles extraites des cultures d’oléagineux est valorisée dans la production de biocarburants.

Autre facteur de soutien du colza, la situation du canola au Canada, principal exportateur mondial, touché par une sécheresse qui « compromet largement la production », a souligné le cabinet Agritel dans une note mardi.

Peu après 16 h 50 sur Euronext, la tonne de colza progressait de 3,25 € sur l’échéance d’août à 545,00 €, et de 4,50 € sur l’échéance de novembre à 541,00 €.

Avec l’AFP