Les cours ont fortement progressé cette semaine encore, car les « dégâts sont réels » sur des cultures dont les semis « ont été moindres, pour le colza » cette année, a souligné un courtier ayant requis l’anonymat.

« En colza, si la hausse des cours quotidienne est spectaculaire, c’est en raison du double effet des perspectives de récoltes faibles en Europe conjuguées à une huile compétitive par rapport à ses principaux concurrents, à savoir l’huile de palme et celle de soja », a souligné pour sa part le cabinet Agritel dans une note publiée vendredi.

L’huile de palme repartait en effet de plus belle, se situant largement au-dessus du seuil symbolique de 4 000 ringgits la tonne, à la Bourse de Kuala Lumpur.

Sur le marché physique, les prix des tourteaux de soja se stabilisaient également, tandis que les huiles poursuivaient leur progression, à un rythme moins soutenu.

Vers 16h30 sur Euronext, la tonne de colza reculait de 2,50 euros sur l’échéance d’août, à 538 euros, et de 3,25 euros sur l’échéance de novembre, à 529,50 euros.

Avec l’AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza poursuit sa baisse, au lendemain d’un rapport américain

Les prix du colza étaient en recul, le vendredi 11 juin 2021, au lendemain de la publication d’un rapport américain selon lequel les stocks mondiaux de soja sont attendus en légère hausse pour le début de la prochaine campagne commerciale.