En hausse de plus de 60 ringgits la tonne, l’huile de palme a franchi le seuil symbolique des 4 000 ringgits la tonne, jeudi, à la Bourse de Kuala Lumpur. Cette ascension résulte en grande partie d’un « contexte de difficultés de récolte en Malaisie, conséquence d’une hausse de la pandémie liée au Covid et d’un manque de main-d’œuvre », a souligné le cabinet Agritel dans une note publiée jeudi.

Au lendemain d’une séance de repli marquée par des prises de profits, le colza repartait ce jeudi à la hausse : « Vu les problèmes météorologiques au Canada et aussi chez nous, parce que la récolte aussi est compliquée, on va rester élevé », a estimé Damien Vercambre, du cabinet Inter-Courtage, qui a souligné les tensions sur les stocks, alors qu’au Canada une terrible vague de chaleur se poursuit.

Vers 17h30 sur Euronext, la tonne de colza progressait de 7,25 euros sur l’échéance d’août, à 546 euros, et de 5,75 euros sur l’échéance de novembre, à 540,50 euros.

Avec l’AFP