« L’événement de cette semaine, c’est cette espèce de dôme de chaleur au Canada, qui va toucher essentiellement les canolas, là-bas, les colzas canadiens », a commenté Damien Vercambre, analyste au cabinet Inter-Courtage, lors d’un entretien à l’AFP.

D’autant plus que les stocks de colza en France sont très tendus et que la récolte à venir s’annonce extrêmement faible.

Importations européennes en hausse

« Sur la campagne en cours, les importations de colza/canola progressent en Europe avec désormais, d’après les chiffres de l’Union européenne, 6,30 millions de tonnes importées jusqu’à présent, volume nécessaire pour compenser la moindre production européenne et répondre aux besoins », a commenté le cabinet Agritel dans une note publiée mardi.

Vers 16h45 sur Euronext, la tonne de colza progressait de 12 euros sur l’échéance d’août, à 530 euros, et de 11 euros sur l’échéance de novembre, à 527,50 euros.

Avec l’AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Les cours du colza en baisse dans le sillage du soja

Les prix du colza reculaient le lundi 26 juillet 2021 à l’image du soja américain avant l’ouverture de la séance à la Bourse de Chicago.