« Les huiles se reprennent un petit peu, ce qui explique que le colza rebondit, passant au-dessus de 500 euros la tonne », a commenté à l’AFP Arthur Portier, du cabinet Agritel.

Que ce soit le soja aux États-Unis, le canola (colza OGM canadien) au Canada, ou le colza en Europe, on a « trois produits aux disponibilités très tendues, ce qui explique la fermeté sur ce marché alors que la récolte française est attendue sous les 3 millions de tonnes cette année », a rappelé M. Portier.

Vers 16h30 sur Euronext, la tonne de colza progressait de 14 euros sur l’échéance d’août, à 508,50 euros, et de 14,25 euros sur l’échéance de novembre, à 504,50 euros.

Avec l’AFP.