Après avoir accusé le coup en milieu de semaine, en raison de chiffres décevants concernant les stocks américains, les cours du colza sont repartis à la hausse jeudi 11 mars 2021, « conséquence d’un nouveau plus haut historique sur les cours des huiles végétales », a commenté le cabinet Agritel dans une note publiée vendredi.

Le marché est hésitant, à l’image du pétrole, les huiles étant très largement valorisées dans la production de biocarburants. Si le déséquilibre perdure entre une offre peu abondante et une demande asiatique toujours forte, des nouvelles plutôt rassurantes sont tombées, s’agissant des prochaines récoltes d’oléagineux.

Production de soja brésilien revue à la hausse

L’estimation de production de soja au Brésil, premier producteur mondial, a été revue à la hausse par le ministère brésilien, à 135,13 millions de tonnes (133,82 Mt en février).

Concernant la France, les dégâts occasionnés à la prochaine récolte de colza par le dernier épisode de gel pourraient être finalement moins sérieux que ce qui était redouté.

« En ce début de printemps, les retournements de parcelles de colza pourraient concerner approximativement 2 000 hectares en Lorraine et en Haute-Marne, et se limiteront aux situations extrêmes », a indiqué Aurore Baillet, ingénieure de Terres Inovia.

« Nous craignions le pire mais, […] dans la majorité des situations, les dégâts de gel sont finalement limités », a déclaré l’ingénieure dans une vidéo postée sur Twitter.

Vers 17h00 sur Euronext, la tonne de colza gagnait un euro sur l’échéance de mai, à 520 euros, mais perdait 2,50 euros sur l’échéance d’août, à 453,50 euros.

Avec l’AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le prix du colza poursuit sa décrue

Les prix du colza reculaient vendredi 22 octobre 2021 après-midi sur le marché européen dans le sillage de l’huile de palme, tout en demeurant à un niveau élevé, autour de 675 euros la tonne.