Alors que cette culture a déjà subi un très fort recul de ses surfaces en France, passant en quelques années d’environ 1,5 million d’hectares à moins d’un million, du fait des sécheresses successives, elle a encore subi au début du printemps des retournements de parcelles de l’ordre de 50 000 hectares, a indiqué la Fop (producteurs d’oléoprotéagineux) mercredi.

Perte de 10 % de la production à cause du gel

À quoi viennent se rajouter de probables dégâts liés au gel, qui pourraient grever la production de 10 % cette année, selon une première estimation transmise par la Fop au ministère de l’Agriculture, lequel planche sur un fonds de soutien exceptionnel aux agriculteurs touchés par ce phénomène.

La dernière échéance de l’ancienne récolte de colza, celle de mai 2021, continuait à faire le yo-yo sur Euronext, reculant de 1,25 euro, à 505,75 euros la tonne, tandis que l’échéance d’août progressait de 5,50 euros, à 473,50 euros.

Avec l’AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza poursuit son rebond, soutenu par les huiles

Les prix du colza poursuivaient leur progression, le mercredi 23 juin 2021 en début d’après-midi, soutenus par l’ensemble des huiles, orientées à la hausse.