« Aux États-Unis, c’est la carte des prévisions météo qui pourrait améliorer les choses pour l’ouest de la Corn-belt (maïs et soja), mais aussi pour les plaines américaines du Nord (blé de printemps) et canadiennes (blé de printemps et canola) », a indiqué le cabinet Inter-Courtage dans une note publiée mardi.

Le canola, en particulier, a subi, au Canada, une terrible vague de chaleur, ces derniers jours.

Cette perturbation attendue dans le sud du Canada « pourrait limiter la dégradation des canolas qui souffrent d’importants déficits hydriques », a renchéri le cabinet Agritel dans une note publiée mardi également.

L’huile de palme était en légère baisse également, à la Bourse de Kuala Lumpur.

Vers 16h45 sur Euronext, la tonne de colza reculait de 19,25 euros sur l’échéance d’août, à 502,50 euros, et de 20 euros sur l’échéance de novembre, à 499,25 euros.

Avec l’AFP