« Il y a peu d’éléments qui justifient actuellement, hormis l’amélioration de la météo américaine pour le soja, une baisse des cours des marchés du colza sur lesquels les fondamentaux restent tendus », a d’ailleurs commenté Arthur Portier, analyste au cabinet Agritel, lors d’un entretien à l’AFP.

Cet élément est le principal facteur qui a fait baisser de près de 30 € en deux jours la tonne de colza au début de la semaine, avant un petit rebond technique mercredi, a souligné M. Portier, qui rappelle qu’il y a « beaucoup de spéculations » sur ce marché, objet de fortes tensions entre une grosse demande, notamment chinoise, et des niveaux de stocks mondiaux très bas.

Peu après 17h00 sur Euronext, la tonne de colza gagnait 4 € sur l’échéance d’août, à 515 €, et de 1,50 € sur l’échéance de novembre, à 510 €.

Avec l’AFP