Ces tensions, qui mettent en péril les scénarios de reprise les plus optimistes, confortaient les doutes plus généraux des opérateurs sur la demande de pétrole. Les cours de l’huile de palme, après être fortement remontés, étaient à la baisse, à la Bourse de Kuala Lumpur.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
98%

Vous avez parcouru 98% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !