« Les marchés affichaient un net rebond pour tous les produits hier, dans un contexte de demande très soutenue sur la scène internationale de la part des pays importateurs », indique Agritel dans sa note quotidienne.

Ainsi, jeudi 4 août 2022 sur Euronext, la tonne de blé a clôturé à 342,25 € (+5,25 € par rapport à la clôture de la veille) sur l’échéance de septembre et à 328,25 € (+5,25 €) sur l’échéance de décembre.

La tonne de maïs, quant à elle, a clôturé à 327,00 € (+6,00 €) sur l’échéance d’août et a 323,50 € (+5,25 €) sur l’échéance de novembre.

> Consultez les cours et marchés des céréales sur Lafranceagricole.fr

Vendredi 5 août 2022, peu avant 11 h sur Euronext, la tonne de blé perdait 2,00 €, à 340,25 €, sur l’échéance de septembre, et 1,75 €, à 326,50 €, sur l’échéance de décembre.

La tonne de maïs perdait, quant à elle, 0,50 € (à 326,50 €) sur l’échéance de novembre et 1,00 € (à 322,50 €) sur celle de mars.

Trois bateaux de maïs ont quitté l’Ukraine

Selon l’AFP, trois nouveaux chargements de maïs ont quitté l’Ukraine en convoi vendredi 5 août 2022 au matin. Ils desserviront l’Irlande (33 000 tonnes), l’Angleterre (13 000 tonnes) et la Turquie (12 000 tonnes), a précisé le ministère turc de la Défense dans un communiqué. Un autre se dirige vers ses côtes, à vide, entamant une série de rotations régulières pour ravitailler les marchés agricoles, a annoncé le ministère.

À Chicago, blé et maïs ont également clôturé en hausse jeudi 4 août. Sitagri précise que l’USDA, le ministère américain de l’Agriculture, a publié son rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation « avec des chiffres en bas de la fourchette des attentes en maïs et blé ».