« Les marchés s’inquiètent du Brexit conjugué à un ralentissement économique mondial. Elément majeur hier sur les marchés financiers, le très net repli des bourses, puisque le CAC 40 cédait hier 3,12 % et le Footsie (Londres) 3,23 %. Les Bourses américaines se repliaient également, de respectivement –1,80 et –1,60 % pour le Dow Jones et le Nasdaq », indique le cabinet Agritel dans une note.

Compétitivité des blés français

Agritel note également une « nouvelle confirmation de la compétitivité des blés français hier », avec la vente de 60 000 tonnes vendues à l’Egypte, au prix de 219,40 dollars la tonne. « La meilleure offre de blé derrière, toute proche, était russe », à 219,50 dollars, ajoute-t-il.

Aux États-Unis, le cabinet de conseil note que « les blés américains sont non compétitifs sur la scène internationale, en cause notamment la fermeté du dollar face aux autres devises. En maïs, il y a divergence entre les estimations des produits affichés par les analystes américains et les remontées terrain de la part des farmers qui confirment des rendements souvent décevants et inférieurs à ceux affichés le mois dernier par l’USDA. »

Vers 17h30 sur Euronext, la tonne de blé gagnait 0,75 euro, à 175,25 euros, sur l’échéance de décembre et sur celle de mars, à 179,25 euros.

La tonne de maïs, à la même heure, stagnait sur l’échéance de novembre, à 164,75 euros, et perdait 0,25 euro sur celle de janvier, à 170 euros.

Avec l’AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en léger repli, les prix se stabilisent

Les prix du blé étaient en léger repli le vendredi 17 septembre 2021 à la mi-journée sur le marché européen, où les prix se stabilisent à un niveau élevé.