Les prix des principaux produits agricoles avaient grimpé mercredi, portés par une offre faible et la flambée des coûts de l’énergie, qui contraint certains industriels à réduire leur production, alimentant de fait la tendance à la hausse des cours.

Bien qu’en baisse sur Euronext, le blé restait à un très haut niveau, au-dessus des 276 euros la tonne, le maïs étant relativement stable par rapport à la veille.

À la Bourse de Chicago, le maïs avait trouvé mercredi du soutien dans la production d’éthanol, qui s’affiche à 1,096 million de barils par jour cette semaine, plus forte production hebdomadaire depuis juin 2019.

Sur la scène internationale, l’Égypte a acheté 25 000 tonnes d’huile de soja et la Jordanie 60 000 tonnes de blé. La demande chinoise pour du blé fourrager soutient les cours, indique le cabinet Agritel.

Récolte de blé satisfaisante en Russie

En Russie, le ministre de l’Agriculture s’est félicité de la récolte de céréales en 2021, qui atteint désormais 115,5 millions de tonnes, une quantité « suffisante pour satisfaire le marché local ainsi que les demandes à l’exportation », note le cabinet Inter-Courtage.

En Ukraine, le gouvernement a mis au point, en accord avec les opérateurs, un mémorandum qui limite à 25,3 millions de tonnes les exportations de blé (17,5 millions l’année dernière), selon la même source.

Enfin, le ministre mexicain de l’Agriculture, en visite aux États-Unis, a tenu à rassurer son homologue américain : « La culture des OGM sera interdite au Mexique dans trois ans, mais les importations mexicaines de maïs transgénique américain ne seront pas limitées », rapporte Inter-Courtage, rappelant que le Mexique est la deuxième destination des exportations américaines de maïs, après la Chine.

Vers 16h45 sur Euronext, le prix du blé tendre reculait de 1,75 euro, à 276,50 euros la tonne sur l’échéance de décembre, et de 0,50 euro, à 271 euros la tonne sur celle de mars.

Le maïs était en baisse de 1,75 euro, à 245,50 euros sur l’échéance de novembre, et en hausse de 1 euro, à 241,50 euros la tonne sur celle de janvier.

Avec l’AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en baisse dans un marché volatil

Les prix du blé étaient en baisse à la mi-journée du vendredi 3 décembre 2021 sur le marché européen Euronext, en dépit d’une forte demande dans un contexte d’incertitude sanitaire et de grande volatilité des marchés.