De ce fait, l’activité était très faible sur les marchés ce lundi, privés du soutien de la Bourse américaine, dopée durant toute la semaine dernière par les grosses commandes chinoises de céréales et d’oléoprotéagineux. Elles ont permis au blé français d’atteindre à la fin de la semaine, sur le marché à terme, des seuils de prix proches des 188, voire 190 euros...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !