« Il y a une vraie question de timing dans le marché avec, à court terme, un marché plutôt orienté à la baisse, une spirale baissière menée par les fonds, par la pression sur les récoltes », a estimé Arthur Portier, analyste au cabinet Agritel, lors d’un entretien à l’AFP.

« Le support des 200 € a bien tenu, parce qu’on a une récolte française et d’Europe de l’Ouest qui est un petit peu en retard. […] Vu que les acheteurs se sont fait peur l’année dernière au vu des niveaux de prix auxquels ils ont dû acheter, là au moindre petit repli, ils se remettent aux achats », a-t-il ajouté.

Sur Euronext

Peu avant 17h00 sur Euronext, la tonne de blé tendre perdait 1 € sur l’échéance de septembre, à 199 €, et de 0,50 € sur l’échéance de décembre, à 201,25 €.

La tonne de maïs, quant à elle, reculait de 0,50 euro sur l’échéance d’août, à 235,75 €, et demeurait stable sur l’échéance de novembre, à 195 €.

Avec l’AFP