« On avait un problème de temps sec sur les (États du) Dakota, et là il pleut partout », selon des prévisions météo de 4 à 7 jours pour les États-Unis, a souligné Damien Vercambre, analyste au cabinet Inter-Courtage, lors d’un entretien à l’AFP.

« Il faut rester prudent, mais ça pourrait induire une correction » des cours à la Bourse de Chicago, laquelle doit rouvrir mardi après-midi, après un week-end prolongé pour cause de fête nationale aux États-Unis, a ajouté Damien Vercambre.

« Principale raison de ce repli, les perspectives météo outre Atlantique faisant état d’une perturbation qui pourrait s’orienter vers l’ouest de la Corn-belt et ainsi détendre le déficit hydrique actuel », a renchéri le cabinet Agritel dans une note publiée mardi.

Appel d’offres égyptien

Autre facteur qui pèse sur les prix, le résultat de l’appel d’offres de l’Égypte, tombé lundi soir : il a consacré une fois de plus des offres russe et roumaine, plus compétitives que les offres de blé français.

Vers 17h00 sur Euronext, la tonne de blé tendre reculait de 2,75 euros sur l’échéance de septembre, à 197,75 euros, et de 3,25 euros sur celle de décembre, à 199,75 euros.

La tonne de maïs, quant à elle, reculait de 4 euros sur l’échéance d’août, à 234 euros, et de 4,75 euros sur celle de novembre, à 195,75 euros.

Avec l’AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé continue de progresser sur Euronext

Les prix du blé progressaient à nouveau ce vendredi 15 octobre 2021 en fin d’après-midi sur le marché européen, dans un contexte de hausse des prix de l’énergie.