À l’exportation, les engraisseurs italiens expriment des besoins mesurés pour cette rentrée mais ils s’adaptent aux volumes offerts. L’Allemagne et les pays du Maghreb sont demandeurs. L’Espagne n’a pas encore repris en cette semaine de l’Épiphanie.

La demande italienne cible des mâles charolais de 350-450 kg dont la valeur remonte progressivement entre 2,40 et 2,50 €. Les tarifs des bons mâles limousins progressent également sur le marché d’Ussel. Les sujets de 350-400 kg sont valorisés à 2,76 € de moyenne. Ces tarifs sont valables uniquement pour les animaux vaccinés contre la FCO.

Sur l’Ouest, le commerce est également facilité par l’offre modeste de cette rentrée. Les échanges sont réguliers sur les marchés de Cholet et de Châteaubriant dans les bons mâles charolais ou limousins. Les tarifs des mâles U de 250-300 kg sont sensiblement reconduits et compris entre 760 et 800 €.