Le commerce demeure régulier parmi les broutards et taurillons vaccinés. Leurs tarifs sont stables. À Châteaumeillant, les sujets de 300 à 450 kg U de conformation se négocient autour de 2,75 €/kg vif. À Moulins-Engilbert, les taurillons de 450-500 kg se vendent autour de 2,71 €/kg vif.

Sur l’Ouest, le commerce reste calme avec la volonté des acheteurs de faire retomber les prix à des niveaux plus raisonnables pour un engraissement régional. Les broutards charolais de 250/300 kg se négocient entre 830 et 880 € sur les marchés de Cholet ou de Châteaubriant, mais la tension est plus sensible dans les animaux de second choix non vaccinés. Ces derniers partent à des prix compris entre 700 et 780 €.