Le flux commercial de mâles de 350-450 kg de ces dernières semaines n’a pas généré de retard dans les ventes, dans les bassins charolais et limousins. Les animaux de bonne conformation et préparés pour l’exportation se vendent sans trop de difficulté pour des tarifs stables et attractifs pour les éleveurs. Les charolais U de 350-400 kg se tiennent, autour de 2,90 €.

Dans l’attente des sorties tardives d’herbage, l’offre saisonnière reste insuffisante pour les besoins en mâles charolais de 400-450 kg U, qui se négocient autour de 2,80 €/kg vif sur les marchés et les cadrans du Centre.

Sur le grand Ouest, les volumes sont en forte baisse sur les marchés, ce qui permet de tenir les prix malgré une demande régionale pour l’engraissement un peu moins soutenue. Les tarifs ont été difficilement reconduits à Cholet et Châteaubriant.

En femelles, la vente des bonnes herbées à destination de l’Italie est régulière, avec des tarifs autour de 2,65 € pour les charolaises U de 300-350 kg. La vente reste compliquée vers l’Espagne.